La définition d’un appartement en rez-de-jardin

Un appartement en rez-de-jardin c’est un appartement qui se trouve au premier niveau d’un immeuble et qui dispose d’un jardin privatif. C’est un intermédiaire entre la maison et l’appartement. Vous retrouvez la nature en ville.

Alors, on entend beaucoup de choses sur les rez-de-jardin, je vais essayer de vous éclairer en connaissance de cause puisque j’y habite depuis 16 ans.

Les jardins privatifs en copropriété

Les appartements en rez-de-jardin ont des terrasses et des jardins privatifs mais en copropriété. Cela signifie que vous êtes le seul à en avoir l’usage, mais aussi que vous devez respecter le règlement de copropriété.

Chaque règlement est différent, dans certaines copropriétés le promoteur a mis en place des contrats d’entretien afin que chaque jardin soit entretenus correctement, dans d’autres, chaque copropriétaire se doit entretenir son jardin en respectant bien sûr ce qui est défini dans le règlement soit la hauteur des haies, des arbres et la tonte du gazon. Vous êtes libre d’agrémenter votre jardin avec des fleurs et un petit potager. En général, les piscines ou terrain de jeux avec ballon sont interdits.

Quant au barbecue, la majorité des copropriétés autorisent le barbecue électrique en évitant les aliments trop odorants comme les sardines. Pensez toujours au bien vivre ensemble.

Les animaux domestiques comme les chiens et les chats sont bien sûr autorisés. Veuillez à ce qu’ils n’apportent pas de nuisance aux voisinages.

Vous vous y voyez déjà, pendant que vous profitez de votre terrasse vos enfants ou petits-enfants, court sur le gazon

Sachez que vos voisins profitent aussi de ce jardin, plus vous l’entretenez plus il sera respecté.   

Quel est la surface des jardins ?

La surface des terrains livrée avec les appartements est très variable et va dépendre de la surface globale de la copropriété moins l’emprise au sol du bâtiment.

Dans les années 70, ces terrains étaient communs on les appelait parc ou espace vert. Depuis plus de 20 ans, ils sont venus agrémenter les appartements en rez-de-chaussée pour leur donner plus d’attraits. Cela permet aussi, de réduire les charges de copropriété dû au fait que l’entretien de ces terrains était à la charge de tous les copropriétaires.

Les surfaces varient de quelques m2 à plus de 400 m2.  A partir de 10 m de profondeur, un jardin commence à être sympa.

Un vrai luxe aujourd’hui dans certaines villes d’avoir un jardin

La luminosité est un élément important qui ressort lors d’un achat

Le manque de luminosité est un des points négatifs souvent évoqué contre les rez-de-chaussée. C’est vrai !

Mais cela va dépendre bien sûr de l’environnement et de l’exposition. A même exposition la lumière rentrera moins dans un rez-de-chaussée qu’en étage. C’est évident.

Un appartement traversant sera aussi plus lumineux puisque la lumière arrive des 2 cotés.

Pour être factuel, je vais prendre exemple de mon appartement. J’ai installé l’application Lux light meter sur mon téléphone. Nous sommes le 7 avril, il est 19h avec une journée ensoleillé mais le soleil ne donne plus dans le jardin. Dans ma pièce de vie, l’application affiche 40 Lux. En me rapprochant de la fenêtre, je suis à 80 Lux. J’ai une terrasse qui est protégée par un balcon, ce qui est très intéressant pour avoir une terrasse couverte mais fait perdre de la luminosité. Vous pouvez comparer avec votre logement actuel.

Personnellement je n’ai jamais perçu ce manque ce luminosité, à vous de juger.

La vue sur votre jardin

Un rez-de-jardin dispose d’une vue imprenable sur votre jardin. Pas de vis-à-vis quand vous êtes dans l’appartement contrairement souvent aux appartements en étage. Si vous aimez la nature, cela n’a pas de prix de voir dès le matin les oiseaux et la nature se réveiller.

 Vous êtes complétement déconnecté de la ville. C’est encore plus agréable, pendant ces périodes de confinement.

Les charges de copropriété

Bonne nouvelle ! Les terrains ne rentrent pas dans les tantièmes des charges de copropriété. Pour ceux qui ne savent pas, le montant des charges de copropriétés est réparti par tantièmes entre tous les copropriétaires. Ces tantièmes tiennent comptent de la surface du logement, de la surface de la terrasse mais pas du terrain et c’est la même chose pour les impôts. Je ferais une vidéo spéciale charges de copropriété.

Donc la surface du terrain n’a pas d’impact sur le montant des charges, ni des impôts.

Comme je vous l’ai dit précédemment, l’ensemble des copropriétaires ne subit plus de charges d’entretien des jardins si ceux-ci sont privatifs. L’entretien reste à la charge des propriétaires des jardins.

Vous participez aux charges d’ascenseur sauf vous n’avez pas de sous-sol et que votre logement n’est pas surélevé en demi-étage donc au niveau 0.

Concernant le chauffage : En étage vous êtes chauffé par le voisin du dessous ce n’est pas le cas d’un rez-de-jardin mais avec la norme thermique RT2012 la différence n’est pas importante. L’été l’appartement reste plus frais. Avec les températures qui s’élèvent cela est très agréable. Pas besoin de climatisation comme les attiques (les derniers étages). Je ferais une vidéo prochainement.

L’entretien du rez-de-jardin

Si vous êtes propriétaire d’un rez-de-jardin, vous avez le devoir de l’entretenir. Alors soit vous ou la copropriété à un contrat d’entretien avec une entreprise de jardinage qui stipule le nombre de taille dans l’année, la périodicité de la tonte du gazon, le traitement des arbres etc. soit vous le faite vous-même.

Pour cela il vous faut un minimum de matériel :

  • Une petite tondeuse électrique ou un rotofile si vous avez une petite surface (environ 100€)
  • Un enrouleur (environ 40€)
  • Une taille haie de préférence de bonne largeur car les haies ça poussent ! (environ 150€)
  • Petite matériel : une bâche, des gants, un escabeau (environ 100€)

Facture totale : 390€

Pour les passionnés de jardin, je pense que je n’ai rien à vous apprendre sur le matériel à utiliser.

Quelle est la meilleure orientation pour un rez-de-jardin ?

A vrai dire c’est comme un appartement, le meilleur n’est pas le même pour tout le monde mais je vais quand même vous apporter des éléments de réflexion.

Déjà je parle d’appartement, je n’ai pas le même discours pour une maison.

Et Il faut distinguer les appartements traversant et non traversant.

Pour les appartements traversant :

Orientation Est-Ouest : Vous avez le soleil le matin d’un côté, au zenith il donnera sur votre terrain et le soir sur votre terrasse.

Orientation Nord-Sud : Vous n’avez pas le soleil le matin, au zenith il donnera sur votre terrain et vous n’avez pas le soleil le soir

Pour les appartements non traversant :

Dans tous les cas vous avez le soleil au zenith sur votre terrain. Vous avez le soleil rentrant le matin si vous êtes à l’EST et le soir si vous êtes à l’OUEST.

Il se peut que suivant la proximité des bâtiments qui vous entourent l’ensoleillement soit réduit.

La sécurité et les rez-de-jardin

Un élément important qui ressort dans les points négatifs d’un rez-de-jardin : la sécurité

Les statistiques notent qu’il y a plus de cambriolage au niveau 0. Si vous avez peur de cela, éviter les maisons et les rez-de-jardin !

Par expérience, j’ai connu plus de cas de vol en étage car les cambrioleurs étaient plus tranquilles qu’en rez-de-chaussée et ne risquaient d’être surpris par les va-et-vient des habitants.

Bien souvent, les rez-de-jardin sont en intérieur cours ou l’accès est plus difficile.  Mais si ce n’est pas le cas, il faut mesurer les risques.

Les cambrioleurs passent principalement par les portes d’entrée.

Concernant les fenêtres côtés rue, elles sont soient positionnées en limite de façade, soit en retrait dû à une loggia ou une balconnière.  Vous pouvez toujours poser des barreaux pour sécuriser l’accès.

Autre point : Pour les personnes à mobilité réduite, le rez-de-chaussée a un gros avantage en cas de panne d’ascenseur.

Le voisinage en rez-de-jardin

Le voisinage ont une vue plongeante sur mon jardin !

Bien sûr ce n’est pas une maison et ce n’est pas le même prix non plus. C’est comme tout au départ vous le remarquez et après vous ne faîtes plus attention. Les gens sont très peu souvent sur leurs balcons en train de vous regarder. Avec la végétation, vous pouvez aussi vous protéger.

Après il y a le respect :  cela passe par une période d’apprentissage pour faire comprendre aux voisins qui vous vivez en dessous et que vous n’appréciez pas l’eau de javel, les mégots, les poils de chat, les ongles, les miettes de table etc… Mais avec le dialogue ça passe.

Les rez-de-jardin sont plus calmes qu’en étage !

Une bonne nouvelle : Les bruits montent ! Sauf si vous êtes confinés et qu’il y a de l’écho, les rez-de-jardin sont plus calmes qu’en étage.

Les normes acoustiques sont très réglementées.

Si vous avez des enfants, ils pourront jouer dans l’appartement sans gêner les voisins du dessous. 

Les rez-de-jardin sont moins chers !

Bonne nouvelle les rez-de-jardin sont moins chers qu’en étage. Plus vous montez en étage, plus le prix au mètre carré est élevé.

Dans les programmes neufs, la surface du terrain ne rentre pas en compte dans le prix d’un bien

La surface d’un bien est appelé Surface pondérée est égale à la Surface Habitable + Surface Terrasse / 2

Prix m2 = Prix de vente / Surface pondérée

Mes recommandations

J’espère vous avoir éclairé sur les rez-de-jardin et vous donner l’envie de vous projeter. Si vous souhaitez investir dans un rez-de-jardin, voici quelques recommandations :

Si vous achetez sur plan, pensez aux points d’eau, aux prises électriques extérieures et aux luminaires.

Une fois installé, vous pourrez mettre en place un récupérateur d’eau, un arrosage automatique et un compost.

En conclusion

Les espaces verts devenant de plus en plus rare dans les villes et les températures de plus en plus élevées, est-ce que les rez-de-jardin ne vont pas devenir plus attrayants que les derniers étages ?